Série : Série 1 - Choix résidentiels et Covid-19

Épisode 5 – Regard sur les projets résidentiels des ménages

Dans cet épisode, qui vient clore notre série de balados sur les choix résidentiels en temps de pandémie, on s’intéresse aux choix résidentiels des ménages en milieu métropolitain, et plus particulièrement aux différentes trajectoires des mobilités résidentielles des familles et de celles des jeunes retraités ou des personnes aînées. Afin de dégager et de comprendre les principales tendances qui ont émergé avec le contexte pandémique actuel, nous avons eu la chance de questionner Sébastien Lord, professeur agrégé à la faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal.

Assiste-on à un exode des ménages vers les périphéries ? La pandémie a-t-elle eu des répercussions sur le choix des jeunes retraités ou des personnes aînées concernant leurs choix résidentiels dans le futur ?  Ou avez-vous déjà entendu parler des maisons intergénérationnelles ? Dans ce dernier épisode des balados de l’OIC, notre invité nous éclaire sur ces différents questionnements.

Épisode 4.2 – La place des enfants dans la ville en temps de pandémie

Dans la deuxième partie de cet épisode, Sandrine Depeau partage avec nous son expertise concernant la place des enfants dans la ville. Dans le contexte pandémique actuel, cette tranche de la population semble être un peu oubliée. Certaines études ont pourtant montré que la santé mentale des enfants a été particulièrement touchée avec la pandémie. Ainsi, plusieurs questionnements animent cette discussion, certaines d’ordre plus sociales, par exemple en ce qui concerne les questions d’isolement social, et d’autres, davantage axés sur la dimension environnementale, c’est-à-dire sur la place des enfants dans l’espace urbain, et plus spécifiquement dans l’espace public.

En tant que spécialiste de la psychologie sociale et environnementale, expertise qui offre un angle d’approche extrêmement intéressant au regard des questions urbaines, Mme. Depeau nous éclaire de façon passionnante sur les interrelations entre les enfants et l’environnement urbain qui les entoure.

Épisode 4.1 – Réponses innovantes en matière de mobilité : l’exemple de Rennes en France

Dans ce nouvel épisode, les balados de l’OIC vous proposent de sortir du contexte québécois et vous emmènent de l’autre côté de l’Atlantique, dans la capitale bretonne de Rennes en France. La métropole de Rennes est réputée à l’international pour ses approches innovantes en matière d’urbanisme, et notamment en ce qui a trait aux mobilités intelligentes. Pour en savoir plus, nous avons eu la chance de rencontrer Sandrine Depeau, spécialiste en psychologie sociale et environnementale. Cette chercheuse s’intéresse notamment aux questions de mobilité, mais se questionne également sur la place des enfants dans la ville.  

Dans la première partie de l’épisode, nous aborderons la thématique de la mobilité. Nous avons souhaité en savoir plus sur les solutions proposées par la métropole rennaise en réponse au contexte pandémique actuel, notamment pour s’adapter aux nouvelles contraintes liées à la pandémie. Avez-vous déjà entendu parler de Start’t,  une ligne régulière de service de covoiturage ? Et du Bureau des Temps à Rennes, un organisme unique qui a pour mission d’adapter les horaires des services publics et qui se penche sur l’organisation temporelle du territoire.  

Épisode 3 – Modes de vie et mobilité

Les questions liées aux modes de vie ainsi qu’à la mobilité vous intéressent-elles ? Alors cet épisode est fait pour vous. En effet, l’apparition de nouveaux phénomènes, comme le télétravail, a engendré un impact sur la façon dont les ménages mettent en place leurs activités au quotidien, les lieux qu’ils fréquentent, etc. Le milieu de vie des individus, qui pouvait être qualifié de territorial avant la pandémie, s’est en quelque sorte déplacé au domicile des personnes, ce qui a inévitablement changer leur façon de se déplacer.  

Afin de saisir ces nouveaux changements, nous avons questionné Geneviève Boisjoly, ingénieure et spécialiste des questions de mobilité urbaine et de transport, et actuellement professeure à l’école Polytechnique de Montréal. Dans cet épisode, nous discutons avec la professionnelle et chercheure de l’importance de saisir les nouveaux modes de vie des ménages dans le but d’ajuster des offres de transport pertinentes, répondants ainsi aux besoins des individus.

Épisode 2 – Coûts et dimension économique des choix résidentiels dans le contexte pandémique

L’impact de la Covid-19 sur les choix résidentiels des citadins est un sujet qui appert souvent dans les médias, et ce tant au Québec qu’au niveau international. Le choix d’une résidence n’est pas un acte anodin dans la vie d’un individu ou d’un ménage, il est souvent le résultat d’une multitude de facteurs, qu’ils soient personnels, socioculturels, économiques, etc. 

Dans ce deuxième épisode des balados de l’OIC, les questions relatives aux coûts et à la dimension économique des choix résidentiels en temps de pandémie sont abordées. La pandémie a-t-elle eu un impact sur les choix des ménages en ce qui concerne leurs choix résidentiels, notamment en ce qui concerne la dimension économique ? As-t-elle eu une influence sur le choix des ménages dans l’achat de leur prochaine résidence ? Quelles sont les impacts de la pandémie sur le marché du logement locatif ? Peut-on observer une augmentation des inégalités en termes d’accès au logement dans les milieux urbanisés ? 

Afin d’éclaircir ces questions, nous avons eu la chance de rencontrer Jean-Philippe Meloche, économiste et professeur agrégé à la faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal. En déplaçant l’analyse économique de l’échelle « micro » à l’échelle « macro », le spécialiste en économie urbaine met en lumière des faits très intéressants, qui existaient et existeront bien au-delà du contexte pandémique.

Épisode 1- Le télétravail au regard des choix résidentiels en temps de pandémie.

Le contexte pandémique dans lequel nous sommes depuis maintenant un an environ s’est accompagné de nouvelles tendances dans la vie urbaine et l’aménagement que l’on peut apercevoir à l’échelle planétaire. L’une d’entre-elle est le phénomène du télétravail, qui s’est soudainement imposé dans la vie de nombreux individus. Celui-ci offre notamment la possibilité de se détacher physiquement de son lieu de travail, et a pu amener des ménages à reconsidérer leurs choix résidentiels. 

Afin de mieux saisir ce nouveau phénomène et de comprendre les différents impacts qu’il a pu engendrer, nous sommes allées à la rencontre « virtuelle » de Gérard Beaudet, urbaniste et professeur à la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal. Vous, auditrices et auditeurs, avez-vous l’impression que les villes sont en train d’être boudés par leurs habitants, qui les délaissent pour aller vivre en campagne ? Pensez-vous que le phénomène du télétravail peut venir exacerber l’étalement urbain déjà en cours ? Avez-vous déjà entendu parler du concept de « gentrification rurale » ? Dans ce premier épisode des balados de l’OIC, notre invité Gérard Beaudet nous éclaire sur ces différents questionnements.