Le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) a tenu son 12ème Colloque international, financé par Sécurité publique Canada et le gouvernement du Québec, à Montréal, Canada, du 6 au 8 novembre 2017.

Le titre du colloque de cette année était « Stratégies de prévention de la criminalité au 21ème siècle : évolution des pratiques et des politiques ». Ainsi, il a mis l’accent sur l’évolution du rôle des acteurs de la prévention de la criminalité et les défis relatifs à la coordination et la collaboration entre les gouvernements. Ce thème a permis aux participants du colloque de partager leurs perspectives sur d’importants sujets ainsi que les différents problèmes qui affectent la prévention de la criminalité dans différentes régions du monde, les défis financiers sur le terrain ou le besoin de stratégies adaptables aux conditions urbaines locales.

21 juin 2017 Michel Max Raynaud organise la session : Observatoires urbains et gouvernance des régions / Pôles RESAUD Gouvernance et Sécurités d’Afrique francophone

L’urbanisation réussie des villes et métropoles est la clé pour extraire des populations et des pays entiers de la pauvreté. La capacité des pays à profiter de cette opportunité de croissance économique dépend de leur efficacité à résoudre dans leurs villes et métropoles les multiples formes d’insécurité « qui ne sont plus une simple pathologie criminelle, mais un véritable problème de développement ».

Le réseau « UniversCités », créé en 2015 par L’Université de Genève, a pour mission de promouvoir l’échange d’expertise autour des thèmes retenus par les Villes et les Universités partenaires. Cette année sous le thème « Les villes face à la menace terroriste : Comment mieux intégrer l’échelon local et régional dans la gouvernance globale de la sécurité ? » le Global Studies Institute de l’Université de Genève a réuni élus, experts et universitaires pour confronter et pour échanger les regards et les analyses, afin de mieux comprendre la violence terroriste et de développer une expertise partagée entre le monde académique et politique.

Organisées par l’Institut d’Urbanisme de l’ALBA – Académie Libanaise des Beaux-Arts (ALBA) et l’Université de Balamand les 19èmes Rencontres de l’APERAU 2017 ont réuni une soixantaine d’universitaires qui ont débattu sur le rôle de la mondialisation et de la globalisation dans la transformation des villes.

Les rencontres ont débuté par l’assemblée générale de l’APERAU, présidée par Franck Scherrer, directeur de l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal puis ont été suivies d’un colloque de trois jours et d’une journée d’excursions/visites urbaines à Beyrouth. Les rencontres annuelles de l’APERAU sont organisées en alternance par l’APERAU France/Europe, l’APERAU Afrique/Moyen Orient et l’APERAU Amériques. Elles ont lieu dans une ville choisie par l’université- membre de l’APERAU - organisatrice de l’événement. Les prochaines rencontres de l’APERAU auront lieu à Lille (Université de Lille Sciences et Technologies) en juin 2018.

L’Observatoire Ivanhoé Cambridge du développement urbain et immobilier, en rejoignant en 2014 la Campagne Urbaine Mondiale, Programme des Nations Unies (en anglais World Urban Campaign - WUC) est devenu partenaire officiel d’ONU Habitat et s’est engagé à promouvoir des villes durables.

L’Observatoire Ivanhoé Cambridge a intégré la Communauté #Urban Thinkers (Penseurs de l’urbain) au sein de la WUC. La WUC est une plateforme « plateforme partenariale de plaidoyer pour un changement urbain positif afin de créer des villes vertes, productives, sûres, saines, ouvertes et promues par un urbanisme stratégique. La WUC fait partie des initiatives du programme ONU-Habitat œuvrant à un meilleur avenir urbain. Elle est régie par un comité de direction composé des organisations partenaires d’ONU-Habitat et joue le rôle d’organe consultatif auprès du directeur exécutif d’ONU-Habitat, le Dr Joan Clos. »

Aller au haut