Le colloque étudiant « La relève en architecture : Ouss qu’on s’en va ? » pour une septième édition s’est déroulé à l’École d’architecture de l’Université Laval.
C'est sous les thèmes de la culture de l'architecture et de l'architecture de la culture que s'est déroulé le colloque «Ouss qu'on s'en va? 2017», organisé par les étudiants de l'école d'architecture de l'Université Laval.

Cette conférence, à l’invitation du Docteur Doussou Lanciné TAORÉ, Recteur de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, s’inscrit dans le cadre de la mission effectuée par Michel Max Raynaud, expert mandaté par ONU Habitat, à la demande du Ministre de la Ville et du Territoire du Gouvernement de Guinée et de la Direction nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme pour dispenser une session intensive de renforcement des capacités des cadres et décideurs du Ministère (26 février-10 mars 2017).

Le paradis avait cela de bon qu’il n’offrait qu’une seule option, positive et éternelle pourvu que l’on accepte sa vie terrestre dans le respect de la providence. La Cité terrestre de Saint Augustin n’étant qu’une attente avant les félicités de la Cité céleste. En voulant construire son propre destin, l’Être humain renonçait aux promesses du paradis et acceptait l’incertitude et les risques d’un monde qu’il devait repenser lui-même pour l’améliorer.
Mais comment repenser le monde? Comment penser un ailleurs qui n’existe pas encore? Et comment repenser un ailleurs qui puisse tout en étant ailleurs servir de modèle ici-bas?

Le symposium sur la conservation des paysages, qui s’est tenu au Carrefour des sciences de l’Université de Montréal, a réuni des experts des milieux professionnels, académiques et de la gestion publique venus de plusieurs provinces du Canada.

Devant un public d’experts et d’étudiants, les huit conférenciers ont exposé des cas concrets de pratiques d’intervention et de gestion sur des sites patrimoniaux. La rencontre a donné lieu à des discussions sur les enjeux sociaux politiques, économiques et de design liés à l’intervention sur les paysages d’intérêt patrimonial.

Sandra Pinel & Enrique R. Silva (modérateurs). Sahar Attias, Eugenie Birch, Anne-Helene Prieur, Alexander R. Jachnow, Michele Acuto, Rose-Marie Guignard, Lorena Vivanca Cruz, Claudio Acioly (panélistes), Michel Max Raynaud (rapporteur).

Les membres du Research and Academia Partner Constituant Group ont débattu des points suivants :

  • Recensement des priorités et des activités que la communauté des chercheurs et des universitaires doit poursuivre pour répondre à son engagement pour la Nouvel Agenda Urbain et l’urbanisation durable pour les vingt prochaines années ;
  • Stratégies présentes et à développer pour les initiatives de renforcement des capacités, en particulièrement dans les régions clés ;
  • Discussions à engager avec les membres représentatifs des états et l’ensemble des acteurs de la ville sur le rôle et l’apport spécifique des chercheurs et des universitaires pour la recherche d’une urbanisation durable.
  • Synthèse orale de fin de séance (Michel Max Raynaud)

Aller au haut