Ce colloque a porté sur le thème des Villes Saturées. Quatre sous-thèmes se sont détachés de cette problématique : la croissance zéro, les villes au pouvoir, les populations mobiles et la forme urbaine. Durant cet événement bilingue, les participants ont eu la possibilité de prendre part à une étude de cas, des ateliers, des activités ludiques, des panels de discussion et à de nombreuses conférences.

Développement Urbain Intelligent : de l’action locale vers le global. Recommandations canadiennes pour une coopération triangulaire. 

Au-delà des pratiques conventionnelles de la coopération Nord-Sud et Sud-Sud, l'ICCCASU favorise un dialogue triangulaire entre les pays africains, le Canada et la Chine. Sous le haut parrainage du gouvernement de la République du Cameroun, en collaboration avec l'ONU-Habitat et l'Université d'Ottawa, la Seconde Conférence Internationale sur l'Urbanisation Durable au Canada, en Chine et en Afrique (ICCCASU II – Yaoundé), Développement urbain intelligent : de l'action locale vers le global, s'est tenue du 12 au 14 décembre 2017 à Yaoundé, capitale du Cameroun, pays bilingue et représentatif des enjeux d'urbanisation et des défis du développement urbain en Afrique. Suite à la première édition tenue au Canada en 2015 et en prévision de celle devant se tenir en Chine en 2019, l'ICCCASU II – Yaoundé 2017 a constitué une des premières manifestations scientifiques d'envergure intercontinentale après la Troisième Conférence des Nations Unies pour les établissements humains (Habitat III) qui s'est tenue à Quito en octobre 2016 et à l'issue de laquelle a été adopté le Nouveau Programme pour les villes 2016-2036. Le cadre d'action de cette deuxième Conférence s'inscrit au sein d'une coopération triangulaire Amérique du Nord, Asie et Afrique.

Stimulé par les grands travaux d’infrastructures, le secteur de l’immobilier résidentiel est en effervescence dans la région métropolitaine. Construit-on trop de copropriétés ? Faut-il craindre une flambée des prix, alors que les investisseurs étrangers sont de plus en plus nombreux à tourner leurs regards vers Montréal ? Les grands projets mixtes qui voient le jour s’intégreront-ils de façon harmonieuse à l’écosystème économique et social de la région ? Et saura-t-on bénéficier collectivement de toute la valeur de ces investissements ?

Le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC) a tenu son 12ème Colloque international, financé par Sécurité publique Canada et le gouvernement du Québec, à Montréal, Canada, du 6 au 8 novembre 2017.

Le titre du colloque de cette année était « Stratégies de prévention de la criminalité au 21ème siècle : évolution des pratiques et des politiques ». Ainsi, il a mis l’accent sur l’évolution du rôle des acteurs de la prévention de la criminalité et les défis relatifs à la coordination et la collaboration entre les gouvernements. Ce thème a permis aux participants du colloque de partager leurs perspectives sur d’importants sujets ainsi que les différents problèmes qui affectent la prévention de la criminalité dans différentes régions du monde, les défis financiers sur le terrain ou le besoin de stratégies adaptables aux conditions urbaines locales.

21 juin 2017 Michel Max Raynaud organise la session : Observatoires urbains et gouvernance des régions / Pôles RESAUD Gouvernance et Sécurités d’Afrique francophone

L’urbanisation réussie des villes et métropoles est la clé pour extraire des populations et des pays entiers de la pauvreté. La capacité des pays à profiter de cette opportunité de croissance économique dépend de leur efficacité à résoudre dans leurs villes et métropoles les multiples formes d’insécurité « qui ne sont plus une simple pathologie criminelle, mais un véritable problème de développement ».

Go to top