La résilience des projets de réaménagements québécois face aux inondations : comment la mesurer ?

Une Bourse d’Excellence Urbaine 2021 a été attribuée à Rim Chehab pour son projet de mémoire de maîtrise :

« À la lumière des inondations ayant frappé le Québec durant la dernière décennie (2011, 2017, 2019), il est possible de constater que ce genre de catastrophes hydrométéorologiques seront possiblement amenées à être plus fréquentes et moins prévisibles. Dans ce contexte, le développement de nouvelles méthodes afin d’assurer un virage vers des pratiques d’aménagement plus durables et écologiques s’avère indispensable. En effet, la méthode traditionnelle de résistance face aux aléas ayant montré ses limites, on assiste à l’émergence d’un nouveau concept : la résilience.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la réalisation de mon TD : « La résilience des projets de réaménagements québécois face aux inondations : comment la mesurer? ». Intégrée dans un projet de recherche mandaté par le Ministère de la Sécurité publique, cette initiative vise à proposer un cadre structurant pour les projets de réaménagement et de développement immobilier dans les municipalités québécoises affectées par les inondations. Pour cela, ce travail de recherche s’appliquera à développer des indicateurs afin de créer une approche multicritères pour l’évaluation de la résilience en zone inondable.

Dans le but d’assurer le développement d’une approche intégrée et systémique, une pluralité de thématiques sera considérée. Les thématiques explorées seront notamment liées au transport, à la santé publique, à l’environnement, à l’équité sociale, à l’architecture, etc.

Pour mener à bien cette recherche, une démarche rigoureuse et innovante a été élaborée, alliant une revue de littérature robuste sur les méthodes et outils existants et la réalisation d’entretiens semi-dirigés auprès de professeurs et experts des différentes thématiques, aux échelles locale et internationale. Une analyse transversale des résultats obtenus, complétée par un processus itératif auprès des experts interrogés sous forme d’atelier participatifs, permettront d’aboutir à une méthode d’évaluation solide. Cette méthode novatrice permettra de guider les stratégies d’intervention des municipalités vers des projets de réaménagement résilients. »