L’OIC, parrain de l’évènement, à le plaisir de vous inviter à participer à la deuxième de notre série de rencontres de l’année 2014-15 autour d’auteurs qui ont fait des contributions intellectuelles majeures à la recherche dans les disciplines de l’aménagement. Cette deuxième rencontre aura lieu le jeudi 5 février de 16h à 17h30 au local 4059 de la Faculté de l’aménagement.

L’OIC , parrain de l’évènement, a le plaisir de vous inviter à la première rencontre des « causeries savantes en aménagement » de la Faculté d’Aménagement, le 30 octobre, de 16h à 18h, au local 4059. Appelées à se renouveler, les « causeries savantes en aménagement » consistent en une série de rencontres autour d’auteurs qui ont fait des contributions intellectuelles majeures à la recherche dans les disciplines de l’aménagement.

L’OIC, partenaire du voyage en Colombie des étudiants à la maîtrise en urbanisme, est heureux de vous annoncer que se tiendra, le jeudi 30 octobre 2014, de 16h30 à 18h30 en salle 4081 de la Faculté d’Aménagement, un évènement pour que ces derniers nous racontent leur expérience de voyage.

Dans le but de mettre en place un dispositif d’apprentissage collectif pour les doctorants qui travaillent sur des questions d’urbanisme, les directeurs de l’Institut de géographie et de durabilité de Lausanne de l’Université de Lausanne (Suisse), de l’École d’urbanisme et d’aménagement du territoire de l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique) et de l’Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal ont mis sur pied un programme de journées doctorales internationales en urbanisme. Cette initiative a un triple intérêt du point de vue de l’innovation, de la relève dans le champ de la recherche en urbanisme et du soutien de la production scientifique en langue française.

Les quartiers verts s’imposent à la fois par la nécessité d’aménager les villes différemment, pour faire face aux défis environnementaux et sociaux, et par la volonté des citadins de se réapproprier l’espace public. La réalisation de quartiers verts ne peut pas se faire sans prendre en compte des dynamiques complexes à l’œuvre dans les quartiers. Pour que la transformation des milieux urbains se fasse dans une perspective de développement durable, les processus de planification et de mise en œuvre doivent permettre la participation de tous les acteurs concernés : les élus, les professionnels de l’aménagement, les intervenants des milieux scolaire, communautaire, commercial et de la santé, ainsi que les citoyens. Il importe également d’éviter que les interventions n’entraînent des effets pervers, comme la détérioration des conditions de partage de la rue à l’extérieur des quartiers verts ou, dans des quartiers populaires, la gentrification qui accompagne trop souvent les processus de revitalisation urbaine. Ce sont ces enjeux qui ont été discutés dans l’atelier, qui réunissait une dizaine des plus grands spécialistes des quartiers verts, pour une journée de débats.

Aller au haut