L’Observatoire Ivanhoé Cambridge du développement urbain et immobilier, en rejoignant en 2014 la Campagne Urbaine Mondiale, Programme des Nations Unies (en anglais World Urban Campaign - WUC) est devenu partenaire officiel d’ONU Habitat et s’est engagé à promouvoir des villes durables.

L’Observatoire Ivanhoé Cambridge a intégré la Communauté #Urban Thinkers (Penseurs de l’urbain) au sein de la WUC. La WUC est une plateforme « plateforme partenariale de plaidoyer pour un changement urbain positif afin de créer des villes vertes, productives, sûres, saines, ouvertes et promues par un urbanisme stratégique. La WUC fait partie des initiatives du programme ONU-Habitat œuvrant à un meilleur avenir urbain. Elle est régie par un comité de direction composé des organisations partenaires d’ONU-Habitat et joue le rôle d’organe consultatif auprès du directeur exécutif d’ONU-Habitat, le Dr Joan Clos. »

Le colloque étudiant « La relève en architecture : Ouss qu’on s’en va ? » pour une septième édition s’est déroulé à l’École d’architecture de l’Université Laval.
C'est sous les thèmes de la culture de l'architecture et de l'architecture de la culture que s'est déroulé le colloque «Ouss qu'on s'en va? 2017», organisé par les étudiants de l'école d'architecture de l'Université Laval.

l’Association des Cycles Supérieurs en Aménagement (ACSA) a organisé son colloque annuel intra-universitaire Perspectives 360° pour la troisième année consécutive. L’ACSA a innové cette année en présentant le 23 mars un panel étudiant sur le thème « grandir dans une ville du Mexique » suivi du vernissage de la charrette Angiportus, charrette d’idées d’aménagement des entrées des ruelles montréalaises. Le colloque s’est clôturé avec la remise des prix OIC du public.

Cette conférence, à l’invitation du Docteur Doussou Lanciné TAORÉ, Recteur de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, s’inscrit dans le cadre de la mission effectuée par Michel Max Raynaud, expert mandaté par ONU Habitat, à la demande du Ministre de la Ville et du Territoire du Gouvernement de Guinée et de la Direction nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme pour dispenser une session intensive de renforcement des capacités des cadres et décideurs du Ministère (26 février-10 mars 2017).

Éric Turcotte architecte et urbaniste de Stratégies Urbaines inc. (Toronto) a travaillé avec les étudiants de l’atelier de gestion de projets urbains dirigé par le Pr Michel Max Raynaud. Après une conférence séminaire sur la réurbanisation de Toronto et Ottawa Éric Turcotte a échangé et conseillé les trois équipes de l’atelier qui travaillent sur des projets structurants pour la ville de Montréal.

Les villes reconnaissent la nécessité d’investir dans le transport en commun. Elles veulent s’assurer que ces investissements amènent des impacts positifs, à court et long terme, sur la vitalité de leur collectivité. Cette conférence examinera le rôle que joue le transport en commun comme catalyseur pour la transformation de nos villes : à l’échelle de la ville, du quartier et de la rue. Diverses approches, stratégies, solutions et leçons apprises seront présentées et illustrées à partir de projets de Stratégies Urbaines.

Le paradis avait cela de bon qu’il n’offrait qu’une seule option, positive et éternelle pourvu que l’on accepte sa vie terrestre dans le respect de la providence. La Cité terrestre de Saint Augustin n’étant qu’une attente avant les félicités de la Cité céleste. En voulant construire son propre destin, l’Être humain renonçait aux promesses du paradis et acceptait l’incertitude et les risques d’un monde qu’il devait repenser lui-même pour l’améliorer.
Mais comment repenser le monde? Comment penser un ailleurs qui n’existe pas encore? Et comment repenser un ailleurs qui puisse tout en étant ailleurs servir de modèle ici-bas?

Le monde d’aujourd’hui est agité de mouvements de protestations qui mettent en cause le fonctionnement des systèmes politiques et la légitimité des institutions. Des débats au cœur même de la gouvernance. Dans l’urbanisation accélérée du XXIe siècle et la complexité croissante des problèmes urbains, la gouvernance urbaine, c’est l’entrée en scène de nouveaux acteurs dans la manière de gouverner la ville. Des initiatives existent qui abordent des enjeux liés à une réalité quotidienne d’aujourd’hui, mais les défis de demain doivent trouver place dans des gouvernances qui misent sur une durabilité à long terme. Un apprentissage démocratique pour aujourd’hui et demain.

Des étudiants en Doctorat de la Faculté de l’aménagement sélectionnés par les professeurs Danielle Labbé et Michel Max Raynaud ont pu participer activement à cette Classe de Maître ; classe portant sur les nouveaux acteurs urbains qui interviennent dans le gouvernement de la ville. Les citoyens jouent désormais un rôle actif de responsabilité dans des choix et des décisions d’intérêt commun. Des initiatives existent et se multiplient, tels les budgets participatifs et d’autres qui ont essaimé sur les continents, œuvrant dans des systèmes politiques et culturels et des contextes géopolitiques différents (Burkina Faso, Haiti, Cameroun, Colombie, Vietnam, Mexique)

Le symposium sur la conservation des paysages, qui s’est tenu au Carrefour des sciences de l’Université de Montréal, a réuni des experts des milieux professionnels, académiques et de la gestion publique venus de plusieurs provinces du Canada.

Devant un public d’experts et d’étudiants, les huit conférenciers ont exposé des cas concrets de pratiques d’intervention et de gestion sur des sites patrimoniaux. La rencontre a donné lieu à des discussions sur les enjeux sociaux politiques, économiques et de design liés à l’intervention sur les paysages d’intérêt patrimonial.

L’OIC comme membre de l’APERAU a participé au financement de ce séminaire qui constituait le deuxième volet d’une réflexion amorcée en novembre 2015 sur la conception de projets urbains en situation de requalification et de reconstruction. Le séminaire a travaillé sur les promesses et les défis du projet dans les stratégies pédagogiques en contexte haïtien et québécois.

Sandra Pinel & Enrique R. Silva (modérateurs). Sahar Attias, Eugenie Birch, Anne-Helene Prieur, Alexander R. Jachnow, Michele Acuto, Rose-Marie Guignard, Lorena Vivanca Cruz, Claudio Acioly (panélistes), Michel Max Raynaud (rapporteur).

Les membres du Research and Academia Partner Constituant Group ont débattu des points suivants :

  • Recensement des priorités et des activités que la communauté des chercheurs et des universitaires doit poursuivre pour répondre à son engagement pour la Nouvel Agenda Urbain et l’urbanisation durable pour les vingt prochaines années ;
  • Stratégies présentes et à développer pour les initiatives de renforcement des capacités, en particulièrement dans les régions clés ;
  • Discussions à engager avec les membres représentatifs des états et l’ensemble des acteurs de la ville sur le rôle et l’apport spécifique des chercheurs et des universitaires pour la recherche d’une urbanisation durable.
  • Synthèse orale de fin de séance (Michel Max Raynaud).

La délégation canadienne officielle conduite par l’honorable Jean-Yves Duclos, Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social a collaboré activement à l’élaboration et aux discussions qui ont mené à l’adoption du Nouvel agenda urbain lors de la conférence Habitat III tenue à Quito, en Équateur. Les principes adoptés durant Habitat III orienteront les stratégies nationales et internationales que le Canada est en train de mettre en place en termes de logement, réduction de la pauvreté, infrastructures, changements climatiques ainsi que d’autres défis. Michel Max Raynaud a représenté l’Université de Montréal comme membre de Habitat UNI –University Network Initiative Habitat - et membre de General Assembly of Partners des Nations Unies (Academia Research Constituent Group).

Go to top