Des nouvelles problématiques obligent à revisiter l’ensemble des paramètres de conception et de construction toujours dans l’idée de produire de la ville intense, écoresponsable, et attirante pour les futurs habitants ; c’est ainsi que les matériaux de construction ont été reconsidérés afin qu’ils soient le plus possible biosourcés, décarbonés, recyclables et permettant une nouvelle écriture architecturale ainsi que des chantiers en site urbain dense et occupé, rapides, et un minimum de nuisances pour les habitants. Plusieurs projets seront présentés : une tour d’habitation Hypérion à Bordeaux, des immeubles de logements à Paris, un Hôtel « Jo and Joe » Porte de Gentilly, deux immeubles entièrement en bois lauréats du concours « réinventer la Métropole », dans la Ville Nouvelle de Sénart et une tour de bureaux en bois à Strasbourg. Ce sujet du bois dans la construction permet d’aborder des thèmes comme la flexibilité du logement dans le temps, l’extension et la modification des immeubles.

Les travaux de Pedro B. Ortiz traitent du phénomène de la croissance rapide des métropoles et de l’urgence des réponses à trouver. Il a développé une méthode pour une croissance intelligente des métropoles selon trois échelles et mise en application la première fois pour le Plan Métropolitain de Mardrid : le modèle Metro-Matrix-à l’échelle métropolitaine ; le principe du développement urbain équilibré (Balanced Urban Development) à l’échelle urbaine ; et la Centralité urbaine (TOD)à l’échelle la plus petite mêlant culture, patrimoine et modernité.

Les villes reconnaissent la nécessité d’investir dans le transport en commun. Elles veulent s’assurer que ces investissements amènent des impacts positifs, à court et long terme, sur la vitalité de leur collectivité. Cette conférence examinera le rôle que joue le transport en commun comme catalyseur pour la transformation de nos villes : à l’échelle de la ville, du quartier et de la rue. Diverses approches, stratégies, solutions et leçons apprises seront présentées et illustrées à partir de projets de Stratégies Urbaines.

Le monde d’aujourd’hui est agité de mouvements de protestations qui mettent en cause le fonctionnement des systèmes politiques et la légitimité des institutions. Des débats au cœur même de la gouvernance. Dans l’urbanisation accélérée du XXIe siècle et la complexité croissante des problèmes urbains, la gouvernance urbaine, c’est l’entrée en scène de nouveaux acteurs dans la manière de gouverner la ville. Des initiatives existent qui abordent des enjeux liés à une réalité quotidienne d’aujourd’hui, mais les défis de demain doivent trouver place dans des gouvernances qui misent sur une durabilité à long terme. Un apprentissage démocratique pour aujourd’hui et demain.

Lieux de rencontre et d'échange, les ponts ont joué un rôle majeur dans l'urbanisation de notre planète. Les agglomérations les plus fascinantes d'Europe (Paris, Rome, Istanbul, Saint-Pétersbourg, Prague, Londres) possèdent toutes des ponts fantastiques. La même corrélation peut être mise en évidence en Amérique du Nord (New York, San Francisco) et dans les autres régions du monde.

En outre les ponts les plus fameux ont presque toujours été édifiés à un tournant dans l'histoire de leurs villes hôtes. On peut affirmer que « le pont fait la ville » parce que, dans l'histoire, la ville prend souvent une nouvelle dimension quand son « grand » pont est inauguré. Cela fut vrai de Prague et Florence au XIVe siècle, de Mostar et Venise au XVIe siècle, de Paris et Ispahan au XVIIe siècle, de New York, Londres et Saint-Pétersbourg au XIXe siècle et de Sydney, San Francisco et Shanghai au XXe siècle. Les ponts sont des ouvrages fondateurs, les boutonnières et les lacets du tissu urbain, les signatures de l'espace bâti. En tant qu'objets architecturaux, ils reflètent directement les progrès techniques et les valeurs esthétiques de leur temps et le contexte socioculturel de leur construction.

Go to top